By URL
By Username
By MRSS
Enter a URL of an MRSS feed
 
or

Le mouvement de grève entamé mercredi dernier par les marins de la SNCM et de la Méridionale a été reconduit lundi matin pour 24h00. Dans le même temps, les organisations syndicales de marins –dont ceux de la SNCM- devaient être reçues ce lundi au ministère des transports.. Au menu des discussions notamment la question du droit du pavillon. Depuis longtemps déjà, les organisations syndicales, et en particulier la CGT, fustigent le fait que des compagnies étrangères opérant sur le territoire français n’appliquent le droit social français, tant au niveau de l’embauche que des conditions de travail, leur préférant des conditions d’embauche et de travail bien moins « regardantes ». C’est le cas par exemple de la Corsica Ferries. La réunion au ministère des transports aura à examiner les solutions pour rétablir une équité de traitement entre ces compagnies peu soucieuses de la protection sociale de ses marins et les lois françaises. Lors de ses vœux à la presse, Michel Cadot, le préfet de Région a évoqué ce dossier. « C’est ce sujet qui sera abordé dans la réunion de ce lundi a-t-il indiqué, et j’espère traité puisque le gouvernement a clairement indiqué qu’il était ouvert à une assimilation des conditions de travail des compagnies étrangères à celle des charges sociales françaises, comme le permettent et la loi votée par le parlement français et la réglementation européenne. Il faut maintenant en définir les modalité précises ». Pour le préfet de Région cette disposition viendrait s’ajouter au « plan social adopté par les salariés » et « s’il y a des bateaux modernisés permettant de faire des économies de carburants », pour « garantir la pérennité de la SNCM ». ©Infos-Marseille.fr