By URL
By Username
By MRSS
Enter a URL of an MRSS feed
 
or

Chaque année, la direction générale de la santé relève une série d'intoxication liées à la consommation de champignons. Cet automne, les autorités sanitaires viennent d'ailleurs de relancer leur mise en garde, après avoir recensé un pic d'intoxications entre le 30 septembre et le 6 octobre. Depuis le 1er juillet, 546 personnes amateurs de cueillette ont fini aux urgences. Les conséquences sur la santé peuvent être "très graves voire mortelles", souligne encore le communiqué de la Direction générale de la Santé (DGS) et l'Institut de veille sanitaire (InVS). Sur les 546 cas répertoriés, un cas grave concerne un enfant de 18 mois qui a dû subir une greffe hépatique.Retrouvez l'info en temps réel avec Le Parisien : >> Actualité en direct